Accueil
Voyages
      Amsterdam
      Les Antilles
      La Martinique
La Guadeloupe
      Le Brésil
      Bruxelles
      L'Espagne
      L'Andalousie
Les Asturies
Les Canaries
      Les Etats-Unis
      Boston
L'Ouest et
    les Grands Parcs

      La France
    métropolitaine

      Les Châteaux
    de la Loire

La Dordogne
Le Lot
Le Pays Cathare
      La Grèce
Le Kenya
Londres
Le Maroc
Prague
Le Rajasthan
Réunion - Maurice
Thaïlande - Cambodge
Collections
Billets de Banque
Montres tournant
    à l'envers
Divers
Liens

En juin 1999, grâce à un congrès, je suis allée à Prague où j'y ai passé une semaine. J'ai ainsi pu visiter une partie de la ville et dans ce qui suit je vous présente quelques endroits typiques et mémorables :

  - Vieille Ville (Stare Mesto)
- Quartier Juif (Josefov)
- Château de Prague (Prazsky Hrad)
- Hradcany
- Petit Côté (Mala Strana)

- Vieille Ville (Stare Mesto)

Une des premières choses qui frappent lorsque l'on se promène dans les rues de Prague, ce sont les façades des immeubles avec leur faïence, leur peinture... En fait, il faut toujours de balader en gardant le nez en l'air !
Dans les rues proches de la place de la vieille ville, on voit ainsi de nombreuses façades décorées.
Façade d'immeuble peinte au XIX<sup>ème</sup> par Mikulas Ales, sur Malé námestí (petite place)
Façade d'immeuble peinte au XIXème par Mikulas Ales, sur Malé námestí (petite place)

Façade de la maison renaissance 'A la minute' ornée de sgraffites
Façade de la maison renaissance 'A la minute' ornée de sgraffites sur Malé námestí (petite place)
Façade d'immeuble rue Celetná
Façade d'immeuble rue Celetná
Portail renaissance de la maison 'Aux deux ours d'or'
Portail renaissance (1590) de la maison 'Aux Deux Ours d'Or'

Place de la vieille ville - Eglise Notre Dame de Tyn
Le quartier de la vieille ville s'organise autour de la place de la Vieille Ville de Prague, l'une des plus belle du monde. Tout autour s'organisent différents bâtiments inchangés depuis plus d'un siècle. A l'est, la silhouette de l'église de Notre Dame de Tyn dresse ses flèches hérissées de tourelles de guet (1350-1511).

Autour de la place, les façades sont encore très décorées, avec dans le coin sud-est les façades de la maison "A la table de pierre" (la plus à droite sur la photo), à côté, la maison d' "Au bélier de Pierre" dont le bas relief représente un bélier avec une seule corne ce qui fait que la maison a souvent été appelée "A la licorne blanche". A côté encore, la maison Storch décorée d'une peinture de Saint Venceslas à cheval (fin du XIXème) de Mikulas Ales, connue également sous le nom de "A la Vierge de Pierre". Place de la vieille ville - Façades des maisons
Devant l'Eglise Notre Dame de Tyne, dans l'angle nord-est de la place, le monument à Jan Hus célèbre la mémoire du réformateur religieux qui périt sur le bûcher.
Dans l'angle sud-ouest de la place se dresse l'Hôtel de Ville de la Vieille Ville, dont la tour (1364) est célèbre. La tourelle de la chapelle donne sur la place. Sur le côté donnant rue Celetnà, l'Horloge Astronomique (1572) s'anime toutes les heures. En plus d'indiquer l'heure actuelle, l'heure à la mode de l'ancienne bohème (du coucher au lever du soleil), l'heure selon le temps "babylonien" (où la longueur des heures varie en fonction des saisons), elle indique également les mouvements de la Lune et du Soleil à travers les signes zodiacaux.
Place de la vieille ville - Hôtel de Ville
Place de la vieille ville - Hôtel de Ville
Place de la vieille ville - Horloge Astronomique
Tour Poudrière
En limite Est de la Vieille Ville, donnant sur la rue Revolucni, on entre dans la Vielle Ville en passant sous la Tour Poudrière. Datant de 1485, elle s'élève à l'endroit d'une des portes des anciennes fortifications. A l'origine, elle devait servir de Palais Royal. Elle pris son nom au XVIIème lorsqu'elle servit de dépôt de poudre. Gravement endommagée pendant l'occupation prussienne, elle fut presque entièrement reconstruite en 1876.
Situé à proximité, la maison municipale est le plus beau et le plus important édifice Art Nouveau de Prague. Situé à l'emplacement de l'ancien Palais Royal, il fut construit entre 1905-1911 et décoré par les plus grands artistes tchèques de l'époque, dont Alfons Mucha. Le 28 octobre 1918, la maison municipale fut le théâtre de la proclamation de l'indépendance de la République de Tchécoslovaquie.

La maison municipale
- Quartier Juif (Josefov)

Cimetière Juif
Cimetière Juif
Prague abrite une communauté juive depuis le moyen âge. Cependant, le quartier juif ne fut officiellement intégré à la ville qu'en 1850. En 1895, les autorités municipales décident de l'assainir et rasent les maisons insalubres du ghetto. Elles épargnent cependant l'hôtel de ville, six synagogues et le vieux cimetière juif.
Les nombreuses synagogues se visitent (plan du quartier disponible). Mais le vieux cimetière reste l'élément le plus pittoresque du quartier. Fondé en 1478, son étendue n'a quasiment pas varié depuis le moyen âge, et il resta pendant plus de trois cents ans le seul lieu de sépulture accordé aux juifs. Le manque de place obligea à superposer les tombes (jusqu'à 12 couches) et si quelques 12 000 stèles se serrent dans l'espace réduit, on estime à plus de 100 000 le nombre de personnes enterrées ici.
- Château de Prague (Prazsky Hrad)

Depuis le IXème siècle, le château de Prague domine la Vltava. Reconstruit de nombreuses fois, il est ravagé par un immense incendie en 1541 et profondément remanié dans le style Renaissance par les Habsbourg.
En son centre s'élève la cathédrale Saint Guy. Commencée en 1344, elle ne fut achevée qu'au XXème siècle. L'intérieur de la cathédrale est richement décoré. Dans le bas-côté nord, Alfons Mucha réalisa un superbe vitrail moderne. En face d'une des chapelles du cœur, se trouve un immense reliquaire baroque abritant le tombeau de Saint Népomucène. Dans le bas-côté sud, la chapelle Saint Venceslas est richement décorée de fresques gothiques enrichies de dorures et d'incrustations.
Vue du château du pont Saint Charles
Cathédrale Saint Guy - Façade occidentale
Cathédrale Saint Guy - Vitrail Alfons Mucha
Cathédrale Saint Guy - Tombeau de Saint Népomucène
Cathédrale Saint Guy - Chapelle Saint Venceslas
Palais royal
Le Palais royal fut la résidence des princes de Bohème. Le palais présente aujourd'hui trois strates architecturales superposées et abrite en son centre l'immense salle Vladislav aux superbes voûtes gothiques.
Une partie du mur d'enceinte constituée de petites maisonnettes (1579) abritant à l'origine des gardes fut surnommée la Ruelle d'or lorsque au XVIIème siècle des orfèvres s'y installèrent. Courte et étroite, c'est une des rues les plus pittoresques de Prague avec ses petites maisons peintes de couleurs vives. Des artistes s'y installèrent au début du XXème siècle (Franz Kafka, au N22).

La Ruelle d'or
- Hradcany

Hradcany est le nom de la ville qui se développe au pied du château vers 1320. Elle regroupe certains monuments prestigieux dont le couvent de Strahov. Fondé en 1140 par l'ordre des prémontrés, détruits par le feu en 1258 et reconstruit dans le style gothique, le couvent de Strahov connut un important remaniement baroque au XVIIème siècle qui lui donna l'essentiel de son aspect actuel.
Il s'organise autour de l'église Notre-Dame, de style baroque très décoré. Vielle de plus de huit cent ans, la célèbre bibliothèque du couvent occupe les superbes salles théologique et philosophique et reste une des plus importantes de Bohème. La salle théologique est ornée de fresques exaltant l'amour du savoir, elle abrite des astronomiques réalisés au XVIIème siècle par William Blaeu.

Couvent de Strahov
Couvent de Strahov - Eglise Notre-Dame
Couvent de Strahov - Salle théologique
Eglise Notre-Dame de Lorette
L'Eglise de Notre-Dame de Lorette se situe non loin de là. En 1626, l'aristocrate Katerina de Lobkovic fit réaliser une réplique de la Santa Casa, la maison légendaire de la Vierge que des anges auraient transportée à Loreto en Italie. Cette Santa Casa est ornée de stucs représentant des scènes de l'Ancien Testament et de la vie de la Vierge. La sculpture de la fontaine fut réalisée par Jan Brüderle en 1739 (Assomption de la Vierge).
Le clocher baroque abrite un carillon de 27 cloches au mécanisme conçut en 1694. Le trésor de Notre-Dame de Lorette comprend d'extraordinaires objets de culte richement ornés.

Eglise Notre-Dame de Lorette - La Santa Casa
- Petit Côté (Mala Strana)

Le Petit Côté situé sous le château est la partie de la ville qui a subi le moins les assauts de la modernité. Pour y accéder en venant de la Vieille Ville, il suffit d'emprunter le pont Charles orné de statues baroques.
Pont Charles - Vue vers la Vieille Ville
Vue vers la Vieille Ville
Pont Charles - Vue vers le Petit Côté
Vue vers le Petit Côté
Église Saint Nicolas
Le Petit Côté est dominé par l'église Saint Nicolas. Construite entre 1703 et 1761, elle est un chef d'œuvre de l'art baroque. Les plus grands artistes de l'époque participèrent à sa décoration. Le maître autel est constitué d'un Saint Nicolas en cuivre de Ignace Platzer surmontant un Saint Joseph peint par Lukas Kracker auteur également de la fresque de la nef.
En sortant de l'église et en se dirigeant vers le Château, il faut emprunter la rue Nerudova. Les maisons de cette rue portent de nombreuses enseignes pittoresques (les trois petits violons...). Au numéro 20, l'entrée de l'ambassade d'Italie (palais de Thun-hohenstein)est encadrée par deux aigles sculptés par Matyas Braun.
Rue Nerudova - Palais Thun-Hohenstein
Rue Nerudova - Les trois petits violons

| Accueil | Voyages | Amsterdam | Antilles | Espagne | France | Etats-Unis | Grèce | Kenya |
| Martinique | Maroc | Prague | Rajasthan | Collections | Billets de Banque | Divers | Liens |


Pour tout renseignement, vous pouvez me joindre à imunier@free.fr